Plan du site

MACROPHOTOgraphieMACROPHOTOgraphie

un peu de technique, juste quelques notions élémentaires...


decoLa prise de vue en macrophotographie

Le sujet.

une mouche (morte en plus !)

Évidemment, pour faire une bonne photo, il faut choisir un "bon" sujet. Ceci dit, le terme de "bon" est laissé à l'appréciation de chacun, au moins pour ce qui est de l'esthétique. Ainsi, pas mal de gens ne comprendront jamais que vous photographiez des mouches... Donc : Ne vous laissez pas Impressionné !!! Plus sérieusement, il y a deux ou trois petites choses à savoir ...

Choisissez votre sujet en fonction de votre matériel !!! Le type de sujet choisi dépend en effet du type de matériel que vous possédez. La principale caractéristique qui va vous limiter dans le choix des sujets est la distance minimale de mise au point. En effet, n'espérez pas photographier une libellule avec un objectif ayant une distance de mise au point de moins de 5 cm (pour un grandissement de 1:1). Elle s'envolera bien avant que vous l'ayez correctement cadrée !

Inutile donc de partir en quête de jolis papillons avec un 50 mm classique et un doubleur de focale. Si vous possédez un objectif de courte focale avec une distance de mise au point petite, préférez les fleurs... il y en a de très chouettes ! si vous comptez photographier des insectes préférez un 105 mm macro (voire un 180 mm macro, mais ceux ci sont très chers...) Et puis n'oubliez pas : il n'y a pas que les fleurs et les insectes... voir la section "motifs" Enfin, attention aux sujets trop petits... si vous voulez photographier des objets de moins de 2 cm, il faudra penser à l'hypermacro... et là c'est encore une autre histoire... (voir la section "hypermacro")

vous insistez pour aller photographier fleurs et minuscules bestioles dans la nature sauvage et hostile ? Il vous faudra alors avoir un minimum la fibre naturaliste. Si vous n'avez pas l'habitude de faire des observations sur le terrain, il ne faut pas compter sur votre macro-objectif tout neuf pour débusquer les libellules ou les jolis fleurs à votre place !

Ophrys lutea

Un bon sujet si vous êtes débutant et que vous voulez quand même commencer par quelques photos peu communes : les orchidées sauvages... Elles sont assez rares pour que la plus part des gens ne les aient jamais remarquées et assez communes pour les trouver très facilement entre avril et Juillet. Comme beaucoup ont des fleurs de formes et de couleurs peu communes, le succès est garanti. Mais bon on peut aussi faire une bonne macro avec une marguerite, mais c'est plus classique.

Le cadrage et ses pièges.

Bon admettons que vous ayez trouvé un bon sujet. vous vous apprêtez à prendre la photo du siècle... il reste à le cadrer correctement... Les ennuis commencent ! Pour ce qui est du cadrage, les règles sont les mêmes qu'en photo classique. (Voir à ce sujet le site "Le B-A BA de la photo"). Mais en macro quelques pièges supplémentaires vous attendent ...

abeille trop loin

ATTENTION ! au début, dans l'excitation du moment, on a toujours tendance à être trop loin du sujet. En effet, l'oeil est attiré par l'insecte ou la fleur ... et on ne fait pas attention au cadrage trop large... Par exemple ci contre vous la voyez, vous l'abeille ? bref, inutile d'avoir un objectif macro pour faire une telle image. Pourtant on se fait souvent "avoir".

Autre travers: Lorsqu'on photographie un insecte, on a tendance à faire le net sur la tête de l'animal. et sans s'en rendre compte on place celle ci au centre de l'image... cela peut donner des cadrages malheureux.

un petit papillon

ci contre, par exemple, le cadrage sur le papillon laisse trop d'espace dans le haut de la photo. il aurait fallut décaler l'appareil vers le bas... En plus une méchante herbe est venue projeter son ombre sur les jolies ailes de ce papillon... ah la la c'est dur d'être un artiste !!!

le problème des arrières plans

Bon , maintenant vous êtes un pro du cadrage, vous avez un bon sujet mais... En macro l'arrière plan est d'une importance primordiale. Souvent, occupé à cadrer le sujet on ne regarde pas l'arrière plan dans le viseur... ce qui peut tout gâcher !

une orchidée

Ci contre, par exemple, cette petite ophrys est jolie...

Mais la présence d'une composée jaune dans l'arrière plan attire l'oeil. Du coup on ne voit que la tache jaune floue. Dommage ! D'une manière générale, il faut un arrière plan sur lequel le sujet se détache nettement (sauf si vous voulez mettre en évidence le camouflage d'un insecte par exemple !).

Surveillez toujours la dominante de couleur de votre arrière plan.

une demoiselle

Une astuce consiste à essayer d'avoir un sujet bien net se détachant sur un arrière plan très flou (mais de couleur assez uniforme). Pour cela certains utilise des cartons peints ou sur lesquels on colle une photo floue. Pour ma part je me débrouille toujours avec ce qu'il y a sur place lorsque je suis sur le terrain... Je trouve en effet les cartons trop encombrants... Il faut dans ce cas se débrouiller pour que le sujet soit assez loin de son arrière plan (quelques centimètres au moins...) ainsi l'arrière plan est en dehors de la zone de netteté (voir la rubrique "profondeur de champs").

Enfin, l'obtention d'un arrière plan bien éclairé et flou est grandement facilité par l'utilisation d'un flash annulaire. (voir la section "de l'utilité du flash en macrophoto").

déco